Assistance éducative : avocat en droit de la famille et en droit des mineurs à Massy et à Étampes

Que ce soit dans le domaine du droit de la famille, du droit pénal ou encore du droit des mineurs, notre cabinet d’avocats vous assiste et vous accompagne. Le droit des mineurs concerne toute personne âgée de moins de 18 ans impliquée dans des affaires juridiques.

Installées à Massy et Étampes, nos avocates sont à vos côtés pour vous conseiller et prendre en charge vos problématiques juridiques en rapport avec les mineurs. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès de notre cabinet d’avocats pour vous aider à résoudre votre problématique juridique.

cabinet d'avocat
conseil en droit du travail

Qu’est-ce que l’assistance éducative ?

Si un enfant se trouve dans une situation dangereuse ou si l’environnement de son éducation est compromis, le juge des enfants peut prendre des mesures d’assistance éducative spécifiques. Dans cette situation, la justice intervient dans la vie familiale pour défendre les intérêts de l’enfant.

Le juge des enfants met en place des dispositifs pour favoriser l’éducation de l’enfant et l’amélioration de la situation familiale. Les décisions prises peuvent aller jusqu’à un placement de l’enfant en foyer ou en famille d’accueil. Nos avocates sont présentes pour apporter des conseils aussi bien aux parents qu’aux enfants.

L’assistance éducative pour les parents

Si le juge décide de mettre en place une assistance éducative pour les parents, la famille va se voir assistée par un travailleur social. Cette mesure dure deux ans au maximum. Elle apporte une aide à la famille tant au niveau des difficultés matérielles que morales. Le but est d’aider la famille à retrouver une harmonie au sein du foyer.

L’assistance éducative pour les enfants

Lorsque la mesure d’assistance éducative s’applique à l’enfant, celui-ci peut être placé chez l’autre parent s’ils sont divorcés, ou bien chez une tierce personne. Si ces deux cas ne peuvent être appliqués, l’enfant se trouvera placé dans un établissement sanitaire ou d’éducation spécifique. Cette dernière mesure ne peut pas dépasser deux ans.